Déclaration liminaire CM du 10 Avril 2015

Rédigé par Administration - - aucun commentaire

 Déclaration liminaire de l’opposition municipale

au conseil municipal du 10 avril 2015

Commune de Dun


 

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Nous tenons ce soir à dénoncer le déni de démocratie dont la majorité municipale fait preuve à l’encontre de l’opposition et ce, depuis le début de cette mandature. En effet, des commissions municipales devaient être créées en y associant des citoyens. Où sont-elles ? De qui sont-elles composées ? Nous ne sommes pas au courant… Comment se fait-il que l’opposition n’y soit pas systématiquement associée ?

Prenons en exemple, aujourd’hui, le vote du budget. Existe-t-il une commission budget ? Si oui, de qui est-elle composée ?

Le vote du budget est un moment important de l’année et il est anormal que les représentants élus et soutenus par 48% des citoyens de la commune de Dun ne soient pas conviés aux travaux préparatoires. Considérez-vous que l’expression de la démocratie dans la vie communale se résume à jeter quelques documents en « pâture » dans une bannette ?

D’ailleurs, en tant que citoyen élu responsable, nous ne pouvons pas nous prononcer avec si peu d’éléments sur ce point, de ce fait l’opposition municipale s’abstiendra sur l’ensemble des votes concernant le budget.

La commune est représentée auprès de différentes instances comme notamment le SIVOM, la COM COM et le SMDEA. A aucun moment vous n’avez fait état des positions proposées par nos délégués, ni des décisions prises au sein de ces dites instances.

Pourtant une des missions essentielle d’une municipalité envers ses élus et ses citoyens est de divulguer l’information.

Autre exemple plus factuel, la gestion catastrophique du problème de distribution d’eau survenu récemment. En effet, nous nous étions déjà inquiétés de ce sujet et avions proposé notre participation, une fois de plus nous n’avons pas été sollicités. Selon le SMDEA la non distribution de bouteilles d’eau serait imputable à la mairie qui n’a pas souhaité assurer ce service. Comment peut-on imaginer que l’on puisse demander aux habitants d’aller chercher « quelques bouteilles d’eau » jusqu’à Villeneuve d’Olmes ? Il est vrai qu’avec une dette de 789 363 € il devient difficile d’assurer un service au public.

A savoir que ces interrogations font partie de la longue liste des dossiers afférents à la commune et qui restent sans compte-rendu à ce jour tant auprès des élus de l’opposition que des citoyens.

De ce fait nous communiquerons cette déclaration à la préfecture et demandons que celle-ci soit annexée au PV du conseil municipal. Nous demandons également un changement radical d’attitude envers l’opposition et les citoyens qu’elle représente de façon à ce que la démocratie locale s’exerce pleinement.

Merci pour votre écoute.


 

Fanny MORENO              Laurent CAUQUIL                  Guy ALLIEY


 


 


 

Copie :

Préfecture de l’Ariège


 

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot qrytu ? :